Parfum

La ravigote à notre façon

Par Le 15/09/2022

Apprendre le franc ais en cuisinant 5Dans "Nana" Emile Zola nappe de sauce ravigote de délicats filets de sole. Pour lui et selon le dictionnaire Robert, la ravigote est un assaisonnement relevé par des condiments et parfumé par des herbes fraîches.

Mais à La Roquebrussanne et aux alentours, la ravigote est une délicieuse préparation fromagère réalisée à partir de fromage frais de chèvre ou de brebis, d'ail, de basilic frais et d'huile d'olive. Ça tombe bien, en ce moment c'est la pleine saison du basilic !

Fabienne a découvert la ravigote pendant son séjour en immersion et l'a adorée ! Elle a appris à en préparer tout en améliorant son français. Elle en a même fabriqué un pot qu'elle a rapporté à son papa pour partager avec lui sa découverte !

Dans Nature
Aprendre le franc ais en observant les fleurs

Immortelle immortelle

Par Le 03/06/2022

On dirait que la douceur du mois de mai a légèrement précipité la floraison des immortelles dans le massif de la Sainte-Baume. Depuis quelques jours et pendant une grande partie de l'été, le léger parfum de curry qui se dégage de ces petites fleurs jaunes va flotter dans l'air de nos randonnées.

Mais pourquoi la langue française utilise-t'elle un adjectif synonyme d'  « éternel», « éternelle » et d'  « impérissable » pour nommer cette petite fleur discrète et modeste ? C'est que l'immortelle, aussi appelée « hélichryse » de la langue grecque « hélios » (soleil) et « chrysos » (or), se conserve très longtemps une fois coupée. Très longtemps, mais pas éternellement !

Son parfum les mois d'été est pour moi lancinant. Comme cette chanson éponyme, composée et chantée par Dominique A. et merveilleusement interprétée par Alain Bashung.

Si vous ne pouvez pas humer le parfum des immortelles qui flotte dans les collines de La Roquebrussanne, vous pouvez écouter ces chansons qui rendent un bel hommage à la langue française.

Dans Nature
Abeille sauvage sur la glycine

Butineuse et graphiste

Par Le 17/04/2022

Depuis plusieurs jours, la floraison de la glycine sur la terrasse enchante les abeilles charpentières xylocopes (xylo = bois ; cope = qui coupe). Par un curieux hasard de la nature, leurs ailes ont la couleurs des fleurs, beaucoup de paillettes et une pointe de noir en plus !

Comme cette abeille ne produit pas de miel, elle n'a pas à se défendre et, heureusement pour nous, elle ne pique donc pas.

Attirées par le parfum subtil des fleurs, elles sont plusieurs à venir butiner leur nectar dès le milieu de la matinée. Elles volent bruyamment et lourdement entre les hampes florales, sans état d'âme pour toutes les petites fleurs qu'elles soulèvent et bousculent sur leur passage.

Pendant quelques semaines encore, les lignes noires de leur trajectoire vont trancher sur le fond mauve des fleurs et vont former une composition abstraite enchanteresse.