Séjour en immersion chez une professeure de français diplômée

apprendre le français en immersion dans un village français en Provence

Apprendre ou préparer un examen de français ...

Je vous propose d'améliorer votre français et de vivre des aspects de la culture française lors d'un séjour en immersion totale dans notre grande maison familiale au cœur du village de La Roquebrussanne dans le massif de la Sainte-Baume ou dans notre appartement à Toulon.

Pendant les cours, nous travaillerons le français de façon spécifique et adaptée à vos besoins et à vos objectifs.

Apprendre le français au bord de la mer

Licence d'histoire des arts et archéologie

Diplôme de professeure des écoles

Master de Français Langue Étrangère

Examinatrice et correctrice DELF et DALF

Apprendre le français en pique-niquant en Provence

... et vivre à la française !

Vous participerez à la vie familiale dans une famille conviviale et vous améliorerez votre français courant au cours des repas que nous partagerons ensemble.

Nous explorerons les richesses artistiques, culturelles et naturelles de la région et nous irons à la rencontre des acteurs de la vie artistique, culturelle et économique de la région.

Apprendre le français en assistant à un spectacle
Tarifs pour apprendre le français en immersion

Tarif tout compris pour un séjour de 6 jours et 6 nuits : 1500 €

Le programme "cours et activités" dure 6 jours. Il commence le dimanche après-midi et finit le samedi après-midi. 

Il comprend une évaluation en début et à la fin du séjour, dix heures de cours, l'hébergement dans une chambre spacieuse avec salle de bain privée, tous les repas et deux journées de visite ou de randonnée à Aix-en-Provence, Marseille ou Toulon.

Ce programme comprend au minimum 60 heures de français oral et 6 jours d'art de vivre à la française.

Le transfert depuis la gare de Toulon, la gare de Marseille ou l'aéroport de Marseille est proposé avec un supplément de 70 euros.

Ce programme est adaptable sur demande, en fonction de vos objectifs, vos besoins et vos envies. N'hésitez pas à me contacter pour élaborer un programme sur mesure (durée du séjour, nombre d'heures de cours, activités ...).

Dans Arts

Un "se" qui change tout

Par Le 24/05/2022

En français, beaucoup de verbes existent à la forme pronominale et à la forme non pronominale. Le problème pour les apprenants du français, c'est que certains de ces verbes ont un sens différent selon qu'ils sont à la forme pronominale ou qu'ils sont à la forme non pronominale.

Ainsi « battre » et « se battre » non pas le même sens.« se battre » signifie « combattre » alors que « battre » signifie « être animé de mouvements répétés ». « L'oiseau bat des ailes avant de s'envoler » et « Les amoureux ont le cœur qui bat »

Cette affiche de rue vue récemment dans le quartier du Panier à Marseille joue avec ces deux sens. En perdant son pronom personnel, l'expression « Viens (te) battre si t'es un homme ! » a perdu son agressivité et a gagné en humanité !

Une brasserie qui se raconte des histoires

Par Le 23/05/2022

Cette brasserie aux parasols rouges est à l'angle d'une place et d'une rue du centre-ville de Hyères. Ses propriétaires se sont amusés à la baptiser « La brasserie du bon coing », un nom qui joue avec les sons et avec les sens et repose sur trois références.

La première est en lien avec l'emplacement de la brasserie, au coin (= à l'angle) d'une place et d'une rue. 

La deuxième est l'utilisation du mot « coing », du nom du fruit en forme de poire et de couleur jaune, dont on fait une délicieuse confiserie : la pâte de coing.

Et enfin, la lettre finale « g » ajoutée au mot « coin » fait référence au stéréotype selon lequel en Provence, de nombreux locuteurs ajoutent le son [g] à la fin de certains petits mots.

Qu'importe son nom, il fait bon s'attabler dans ce petit coin de paradis !

Dans Nature

Comme dans un "Champ de coquelicots"

Par Le 20/05/2022

Depuis quelques jours, le parcours de santé de La Roquebrussanne s'est transporté dans le tableau de Claude Monet.

Pour le plus grand plaisir des sportifs, des flâneurs, des esthètes, des contemplateurs, des peintres, des jardiniers, des abeilles, du mien et du vôtre, peut-être...

Si vous voulez entrer dans le tableau, dépêchez-vous ! La floraison des coquelicots est aussi belle qu'elle est éphémère.